Ostéotomie mandibulaire avant après : quel résultat ?

par | 15 janvier 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie maxillo-facial | Ostéotomie mandibulaire

En plus d’un impact esthétique négatif et aux conséquences psychologiques souvent importantes, l’apparition de troubles fonctionnels est extrêmement fréquente dans les cas où la mâchoire inférieure (mandibule) est mal positionnée. Dans ces cas-là il devient alors nécessaire de pratiquer une ostéotomie mandibulaire, acte chirurgical qui a pour but de corriger ce type d’anomalies maxillaires.

 

Objectifs d’une ostéotomie mandibulaire

 

Le prognathisme mandibulaire est défini par une projection trop importante de la mâchoire inférieure vers l’avant. A l’inverse, la rétrognathie consiste en un positionnement trop en arrière de la mandibule.

Ces défauts ont bien souvent des conséquences esthétiques importantes sur le profil du visage, qui engendrent chez les patients atteints un mal-être et une gêne sociale significatifs.

Mais, plus encore, ces affections ont dans la plupart des cas un impact fonctionnel au quotidien. Ainsi, des douleurs (faciales, cervicales, temporales…), des craquements, des problèmes de mastication ou des difficultés d’élocution peuvent apparaître. De plus, l’affrontement incorrect des dents supérieures et inférieures (malocclusion dentaire) peut conduire, à terme, à leur déchaussement.

Dans tous ces cas, une intervention chirurgicale dite « ostéotomie mandibulaire » est alors souvent nécessaire. Cette opération consiste à sectionner la mâchoire inférieure pour pouvoir ensuite la replacer correctement, plus en avant ou plus en arrière selon les cas. Une ostéotomie mandibulaire peut aussi s’avérer nécessaire quand une asymétrie de la mâchoire inférieure trop prononcée est constatée.

Cette intervention chirurgicale elle est prise en charge par l’Assurance Maladie. Un dépassement d’honoraires reste à la charge du patient lorsque l’intervention est réalisée dans un établissement privé. Votre mutuelle peut prendre en charge en partie ou totalité ce dépassement.

 

Quel résultat attendre d’une ostéotomie mandibulaire : avant après ?

 

L’ostéotomie mandibulaire s’accompagne nécessairement de la pose de petites plaques en titane vissées à l’os. Ce matériau est très bien toléré par le corps et peut rester à vie en l’absence de gêne. Si le patient le souhaite, les plaques peuvent être retirées à partir de 6 mois post-opératoire.

Le résultat esthétique est immédiatement visible et souvent spectaculaire, avec un repositionnement immédiat de la mâchoire inférieure mais la correction des troubles fonctionnels prend davantage de temps. Elle dépend notamment de la durée nécessaire pour que la consolidation et la cicatrisation osseuses s’effectuent correctement. La récupération peut être améliorée par la réalisation de séances de kinésithérapie spécialisée en post-opératoire immédiat.

Les douleurs post opératoires d’une ostéotomie mandibulaire sont la plupart du temps modérées, bien prises en charge par un traitement antalgique classique, et, fonctionnellement, le résultat final est majoritairement excellent. Il se traduit notamment par une nette amélioration de l’élocution, de l’articulation, de la mastication et de l’occlusion dentaire.

Les complications de cette intervention (infectieuses, nerveuses, cicatricielles) sont rares, même si un risque existe, comme pour tout acte chirurgical. Cependant, il est assez fréquent, dans les jours qui suivent l’intervention, d’observer des saignements, des œdèmes et des ecchymoses.  Dans certains cas, une perte de sensibilité locale transitoire peut aussi être constatée.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 3 / 5. Nombre de votes : 2

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Dr Roul-Yvonnet

Quelle alimentation après une chirurgie des mâchoires ?

Quelle alimentation après une chirurgie des mâchoires ?

Après une intervention de chirurgie orthognathique, il faut environ 6 semaines pour que les mâchoires se consolident. Pendant cette période, la mastication doit absolument être évitée et un soin tout particulier doit donc être porté à l’alimentation au cours de la...

Le comblement alvéolaire : principe & technique

Le comblement alvéolaire : principe & technique

La pose d’un implant dentaire nécessite la présence d’un volume d’os maxillaire suffisant. Ainsi, après une extraction dentaire, pour prévenir la résorption osseuse inévitable, il est fréquent de venir immédiatement combler l’alvéole laissée vide, afin d’éviter...

Qu’est-ce qu’un sinus lift ?

Qu’est-ce qu’un sinus lift ?

La pose d’implants dentaires au niveau de la mâchoire supérieure nécessite la présence d’un os d’épaisseur suffisante pour assurer une fixation prothétique optimale. Quand cela n’est pas le cas, il peut alors s’avérer nécessaire d’augmenter le volume osseux par...

Pourquoi avoir recours à une greffe osseuse dentaire ?

Pourquoi avoir recours à une greffe osseuse dentaire ?

Que ce soit parce que l’os maxillaire n’est pas à même d’accueillir en l’état un implant dentaire, pour lutter contre les effets de certaines maladies parodontales ou encore à des fins esthétiques, une greffe osseuse doit parfois être réalisée. Les techniques sont...

Chirurgie orthognathique : définition & indications

Chirurgie orthognathique : définition & indications

Une anomalie, acquise comme congénitale, de dimension ou de positionnement des mâchoires peut avoir des conséquences fonctionnelles, esthétiques et psychologiques importantes. La chirurgie orthognathique a pour objectif de remédier à ce type de pathologies des...